Est-il possible de produire en France et de créer de l’emploi ?

2 janvier 2019 par leblond

Comment passer sous la barre des 9% de chomage?

Comment développer le tissu industriel et le préparer pour les besoins futurs?

La réponse est sans hésitation oui !

On parle toujours de la barre de 9% de chômage au-dessous de laquelle il ne semble pas possible de passer

On a également des charges de tous types à payer qui minent notre compétitivité, pouvoir d’achats, cohabitation, …

Il y a une possibilité de diminuer à la fois le taux de chômage et réduire les charges, c’est de produire en France des produits d’avenir et/ou à valeur ajoutée significative.

La France importe bien trop de produits, mise à part le déficit de la balance commerciale, il nous est impossible de capitaliser sur les besoins techniques nécessaires à la création, à l’industrialisation et à la production de masse au bon coût.

Or beaucoup d’outils de production sont disponibles de nos jours, comme les robots, les centres d’usinage, …

On peut facilement imaginer que si, dès le développement d’un produit on intègre le fait qu’il sera produit de façon automatisée, on pourra sans problème :

-          Atteindre les coûts objectifs

-          Augmenter la productivité

-          Améliorer la qualité des produits

-          Respecter et garantir les normes Européennes en vigueur

-          Rendre les lignes de production reconfigurable à souhait

-          ….

Il y a également un très gros impact sur l’emploi :

-          Plus de postes à pourvoir et nécessitant un large éventail de qualifications

-          Améliorer le niveau de qualification des employés au fil du temps

-          Créer des emplois induits

-          Offrir la possibilité de pouvoir localiser les entreprises un peu partout en France

Il y a aussi un impact financier immédiat :

-          Baisse des charges

-          Impôts et taxes payés en France

-          Réduire le coût du transport

-          Réduire l’empreinte carbone

-          Réduire les besoins de trésorerie (paiement par avance)

-          Réduire les transactions financières vers l’étrangers

-          Réduire les délais de livraisons

Autres points, il serait possible de gérer en quasi temps réel les problèmes liés aux non-conformités, modifier/améliorer les produits/solutions en fonction de la demande du marché.

Cette étape majeure qui est de produire en France, ne pourra pas se faire en quelques semaines, il faut sélectionner des produits qui comme déjà dit apporteront une vraie valeur ajoutée et tournés vers l’avenir, on pourrait envisager des biens destinés aux secteurs suivants :

-          L’énergie pas seulement la production de celle-ci, mais aussi les produits à faible consommation

-          La robotisation et automatisation

-          Le médical

-          Usinage de précision et high-tech

-          …

Pour faire court, il n’y a aucune réelle limitation, juste besoin à tout niveau d’une volonté de mettre en place le processus de réindustrialiser la France en mode 4.0.